rentrée du trader

Y a-t-il une relation entre les paires de devises et les matières premières ?

Aujourd’hui sur le site du trader, je passe la plume à Sylvain March du site EnBourse. Trader indépendant depuis 2008, il nous livre ces quelques conseils avisés pour mieux traiter sur le marché des devises.

On parle souvent de corrélation entre deux paires de devises, mais on oublie que certaines d’entre elles peuvent aussi avoir une corrélation très forte avec des matières premières telles que l’or ou le pétrole.

Pourquoi existe-t-il une telle corrélation ? Et quelles sont les paires de devises les plus concernées ?

D’où vient la corrélation entre paires de devises et matières premières ?

Le cours des paires de devises dépend principalement de la santé économique des pays respectifs de chacune des devises composant la paire.

Et l’économie de certains pays repose parfois sur l’export de certaines matières premières.

C’est le cas par exemple du Canada : l’économie du pays repose en grande partie sur l’export de pétrole.

C’est aussi le cas de l’Australie, dont l’économie repose en partie non pas sur le pétrole, mais sur l’or, puisque le pays est le troisième exportateur de ce métal après la Chine (en première place), et les États-Unis.

Quelles sont les paires de devises concernées ?

Le Canada fait partie du top 10 des pays exportateurs de pétrole.

Il est donc logique d’observer une étroite corrélation entre le cours du Brut et celui du dollar canadien.

De même, le dollar australien est étroitement lié au cours de l’or.

Enfin, le dollar néo-zélandais est déjà habituellement très corrélé avec le dollar australien. Il est donc logique qu’il soit aussi fortement corrélé avec le cours de l’or.

Remarque : le dollar américain est la devise dans laquelle s’échangent la plupart des matières premières, dont l’or et le pétrole.

Si le cours de l’or augmente, le cours du dollar baisse et inversement.

Comment tirer parti de ces corrélations ?

Beaucoup d’investisseurs ne veulent pas s’exposer directement au trading des matières premières, car elles sont généralement plus volatiles que les autres valeurs.

Cependant, ils peuvent tout de même profiter des hausses ou des baisses de ces dernières en prenant position sur des paires de devises corrélées avec ces matières premières.

Ainsi, plutôt que de trader directement le brut sur la plateforme de trading, ils traiteront plutôt la paire USD/CAD.

Idem pour l’or : au lieu de trader sur le cours du métal jaune, les prises de position seront sur les paires AUD/USD ou NZD/USD.

C’est un excellent moyen de profiter des hausses des matières premières sans être exposé à leur grande volatilité, bien caractéristique de ce genre de valeurs.

Dernières recommandations :

Même si ces paires de devises sont fortement corrélées aux matières premières que leur pays exporte, les cours n’évoluent pas toujours à la même vitesse.

Par exemple, vous verrez souvent l’or rebondir, alors que le dollar australien mettra plus de temps à amorcer sa phase haussière.

Pensez donc toujours que l’impact n’est pas forcément immédiat et demande parfois un peu de patience.

Enfin, notez que le cours des matières premières dépend aussi de l’importance de l’offre et de la demande. Pour anticiper leur évolution, surveillez les actualités économiques internationales.

Et quoi qu’il arrive (surtout si vous utilisez un effet de levier), n’oubliez jamais de placer un stop pour protéger votre capital…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge