Le swing trading : définition et technique

 

Le swing trading est souvent associé à une durée déterminée, on entend souvent dire que les positions durent « de quelques jours à quelques semaines ». Nébuleux, n’est-ce pas? Et c’est une erreur! Ce qui permet de définir une stratégie comme étant du swing trading, c’est la manière de fixer les points d’entrée et de sortie (stop et limite), pas l’horizon de temps.

 

L’objectif du swing trading?

Profiter des grands mouvements du marché, surfer sur la vague et en sortir au bon moment avec une jolie plus-value. C’est ce que tout le monde veut, c’est selon moi le système de trading le plus intelligent car il écoute le marché, contrairement au day trading par exemple. Il me semble que si un système est basé sur la compréhension du marché et non sur un horizon de temps prédéfini, il a plus de chances de fonctionner. En disant cela je sais bien que je vais attirer de sympathiques commentaires, mais allez-y, du moment que la critique est constructive elle est bienvenue! 🙂

Les avantages du swing trading

avantage 1 : Un bon rapport rendement/risque

Il y a une chose que les profs de finance rabâchent,  environ 10 fois par heure: « ne regardez pas seulement le rendement mais considérez aussi le risque associé à cet investissement ». Ils ont mille fois raison, et bien souvent on admet cette vérité mais devant l’écran on ne l’applique pas, tout simplement parce que l’avidité est plus forte que la raison. Résultat: margin call, game over. L’explication: votre prise de position fait que vos stops/limites sont assez large pour ne pas avoir à subir les « caprices » des marchés, comme l’annonce des nouvelles économiques, ce à quoi les day traders sont souvent exposés. Mais les stops et limites ne sont pas trop éloignés comme ce serait le cas du trading de long terme, cela permet donc d’encaisser des gains (ou des pertes) plus rapidement. Avec le swing, vous profitez tout de même des variations, des « vagues » du marché car vous pouvez prendre position pour chaque vague majeure. Avec le trading de long terme, vous ne profitez pas de ces mouvements.

Prenons un exemple concret : 


Voici un petit graphique du CAC 40 entre le 21/06/2012 et le 02/08/2012. Le gain potentiel pour un swing trader qui entre et sort au bon moment des grandes tendances ( utopique, c’est vrai) est de 1100 € pour un lot. Un trader de long terme aura laissé passé ces tendances car il se situera peut-être sur un graphique hebdomadaire (1 chandelier = 1 semaine). Un day trader aura perdu plus que le swing trader en spread et aura pris davantage de risque, car les fluctuations à très court terme sont plu aléatoires que celles qui nous intéressent dans le swing trading. Pour être réaliste, peu de traders feront un sans faute et empocheront le maximum à chaque fin de tendance, mais même avec une détection un peu tardive, on peut très bien viser la moitié de ces gains potentiels. Et vous l’aurez compris: plus votre actif sous jacent est volatil, plus vos gains potentiels sont élevés… (et le risque aussi, ne l’oubliez pas).

Je ne cherche pas à vous convaincre à tout prix mais je vous propose de garder un regard critique sur ces méthodes et de les tester en mode démo. ça ne coûte rien, c’est un excellent exercice, et ça vous permettra de déterminer quel style de trading vous convient le mieux. Le swing trading, à mon humble avis, convient à la plupart des traders débutants car la technique est relativement simple et peu risquée. De plus, les prises de gains régulières sont motivantes.

Avantage 2 : peu de temps passé devant l’écran

Et oui, il faut penser à ça aussi! Le day trader aura pas mal de temps à consacrer au trading, le swing trader en revanche se contentera de jeter un coup d’oeil au graphique chaque jour, éventuellement il pourra remonter le stop si besoin, mais c’est tout.

 

 Avantage 3 : le swing trading est relativement facile à mettre en oeuvre.

C’est bien joli mais concrètement, on fait comment?

les indicateurs : oui, c’est toujours la première question qui vient, quels indicateurs? Alors moi j’utilise assez peu les indicateurs pour le swing trading, mais si vous y tenez vraiment les plus pertinents me semblent la MACD (pour détecter les changements de tendance) et l’ATR (pour vérifier l’importance des volumes, et donc si les changements de trend sont durables). Le tout est de bien les régler. Pas de loi universelle pour cela, ça dépendra des paires de devises ou des matières premières que vous tradez, c’est à vous de trouvez le réglage optimal en testant en démo. Si vous êtes un peu flemmard, les réglages par défaut des plateformes de trading sont en général plutôt bons. Un autre indicateur qui pourra vous servir : une moyenne mobile à 34. Pourquoi 34? aucune idée, mais il se trouve que ça marche plutôt bien, la MM34 sert très souvent de support dans les tendances haussières et de résistance dans les marchés à la baisse. Encore une fois, ne me croyez pas, testez! (vous le verrez même sur des graphiques passés).

la période de temps : encore une fois, c’est à définir en fonction du sous-jacent, mais j’aime beaucoup utiliser H1 voire m30 pour le swing. Avec des petits coups d’œil dans les H4 pour voir les tendances de plus long terme.

quel sous-jacent? Bon là c’est à vous de voir, si vous êtes débutant un bon vieil euro/dollar fera l’affaire, ou un CFD cac40 si votre courtier en propose.

comment on entre sur le marché? La première entrée se fera avec une technique bête et méchante. Vous voyez la tendance, disons, avec un graphique en H1? SUIVEZ-LA. Oui, moi aussi j’ai l’impression de faire une très, très grosse connerie quand je fais ça. Mais à la fin de la journée je suis souvent bien contente d’avoir pris cette décision. Je ne dis pas que ça marche à tous les coups, je dis que ça marche le plus souvent, attention. Dans le trading tout est question de probabilités, la méthode qui marche à 100% n’existe pas.

comment mettre un stop? Repérez la dernière résistance/le dernier support. Laissez un peu de marge par rapport à ce seuil (10 pips me semble raisonnable) au cas où les cours s’emballent un peu, et mettez votre stop. Ne le bougez surtout pas, sauf si c’est pour le remonter parce que vous avez déjà enregistré des gains potentiels.

et la limite? Quel est le dernier plus haut si vous pariez à la hausse? Plus bas pour une baisse? Ce serait un bon objectif pour votre limite. Mais encore une fois adaptez-vous! Si cet objectif semble un peu trop éloigné du cours moyen, prenez une résistance/un support plus proche et placez-y votre limite.

Une fois que vous avez mis tout ça en place, disons que vous avez fait ça en prenant votre café le matin, oubliez un peu ce trade et partez bosser/sortir le chien/profiter de votre journée de vacance. Le soir, jetez un coup d’œil.

Si vous êtes dans le vert, excellent, mais ne vous laissez pas rattraper par la peur de voir vos gains s’envoler. Ne coupez pas la position, si la tendance a été correctement identifiée et qu’elle est solide, à moins qu’une nouvelle exceptionnelle (et donc imprévisible) perturbe vos plans, tout devrait continuer à évoluer de manière positive pour vous.

Si vous êtes dans le rouge, mais que votre stop n’a pas été touché, posez-vous une question : l’avez-vous correctement placé?

Si oui, ne coupez pas la position, il se peut que cette déconvenue passagère ne soit qu’une petite consolidation ne remettant pas en cause la tendance. Il se peut aussi que vous ayez affaire à un vrai retournement de tendance, mais ils sont assez rares, on a tendance à en imaginer tout le temps. Dans ce cas, pensez en termes de probabilités, et dites vous que vous commencez par un trade qui sera peut-être perdant mais que cela ne doit pas remettre en cause votre méthode (à condition qu’elle soit correctement élaborée). Laissez votre stop et gardez la position.

Si vous pensez ne pas avoir passé assez de temps à définir votre stop, que vous l’avez mis un peu au hasard sur le graphique parce que là, tiens, ça fait joli, vous pouvez couper tout de suite, à moins d’être très joueur.

Comment on gère la suite, comment sortir avec des gains? L’idéal serait de sortir sur un stop. Oui, vous avez bien compris. Parce que si vous sortez sur un stop, vous êtes sûrs que la tendance est belle et bien terminée. Sortir sur une limite, c’est peut-être faire une belle plus-value, mais c’est aussi prendre le risque de couper une position qui continuerait d’évoluer positivement.

Pour y arriver, une fois par jour, réévaluez votre position, et chaque fois que vous identifiez une nouvelle résistance ou un nouveau support stable pouvant faire office de stop, déplacez le vôtre. Dès que vous passez dans des stops vous permettant de réaliser des gains, vous respirez 😉

3 réflexions sur « Le swing trading : définition et technique »

  1. alexandre J dit :

    Bonjour Latradeuz,

    Quand vous dites « Vous voyez la tendance, disons, avec un graphique en H1? SUIVEZ-LA » afin d’entrer je ne saisi pas concrètement ce que cela signifie ?

    J’apprends le swing trading mais si on souhaite prendre une position le soir quand le marché est fermé, comment choisir le prix auquel on va se positionner ?

    Pouvez-vous m’expliquer plus précisément ?

    Merci d’avance,
    Alexandre

  2. Bonjour Alexandre.
    Pour vos questions, personnellement je vous deconseille de suivre une tendance a vu d’oeil, meme sur un graphique journalier , ou hebdo, ou H1 etc…
    Ce que je vous conseille, c’est plutot de suivre une tendance, en rapport avec votre tecknique personnelle ( point d’entree et de sortie) en accord avec votre psyckologie (soit le style de trading qui vous correspond le mieux) et adapter tout cela au marche que vous avez choisit de trader.
    Mais pour arriver a cela, il va vous falloir 10 000 heures de travail environ, avant de pouvoir gagner, soit entre 3 et 5 ans au mieux.
    Ensuite une fois votre strategie en place, il va falloir remonter sur une periode de 10 ans en arriere si elle est en effet payante sur du longterme.
    Les marches sont ultra complexe, et vous trouverez aucune tecknique sur un forum ou internet qui puisse vous aider.
    Seulement vous et votre travail, vous permettra de voir le marche plus claire au fur et a mesure du temps que vous aurez etudier, et vous apprendrez egalement mieux a gerer vos emotions et votre discipline etc….
    Pour la question, comment prendre une position le soir quand le marche est fermer, cest pas possible, et en general, en swing trading, cela est tres difficile de reussir sur des marches qui cloture chaque jour, vaut mieux plutot aller sur du forex 24h sur 24 en swing, vu que vous n’avez pas de limite de temps, mais un point d’entree et de sortie, ( si possible le meme point).
    Les marches qui cloture, sont plutot pour les day traders.
    Mike

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge