fiscalité des gains du forex

Fiscalité des gains du forex en 2014

Vive la France, et sa fiscalité disons… pour le moins créative ! Si les règles du jeu changent tout le temps, les joueurs se feront de moins en moins nombreux, ou changeront de terrain pour ceux qui le peuvent ! Évidemment, je trouve que cette instabilité n’est pas des plus confortables pour les traders forex, mais la situation n’est pas désastreuse malgré ce que disent de nombreux traders. Enfin, pas pour tous.

Fiscalité des gains du forex, les petits traders favorisés

L’alignement de la fiscalité du capital sur celle des revenus du travail aura au moins un avantage : les petits traders, j’entends par là ceux qui conservent une activité à côté du trading ou qui ne tirent que de faibles revenus de cette activité.

Faibles revenus ?

Voici les nouvelles tranches, applicables pour l’impôt sur le revenu 2015 qui porte donc sur les revenus de 2014 :

Revenu/Part Taux d’imposition
0 – 9 690 0 %
9 691 – 26 764 14 %
26 765 – 71 754 30 %
71 755 – 151 956 41 %
revenus supérieurs à 151 956 45 %

 

Notez bien que ce barème comprend l’ensemble de vos revenus, que ce soit vos salaires ou les revenus du trading.

Comment déclarer ses revenus du forex ?

Pour déclarer vos gains ou vos pertes sur CFDs, il faut remplir le formulaire 2074 et reporter ce chiffre sur le 2042. Les moins-values peuvent venir compenser les gains sur les 10 ans qui suivent leur réalisation.

Le taux appliqué sera le taux marginal d’imposition qui correspond à votre tranche, et il faudra y ajouter les prélèvements sociaux.

Fiscalité des gains du forex : les solutions pour y échapper

Le PEA :

C’est la solution si vous souhaitez gérer vous-même votre portefeuille de valeurs. Gros bémol pour les spéculateurs, le choix des titres à mettre dans son PEA est extrêmement restreint, et il est absolument hors de question d’y mettre ses CFDs. Cependant, quelques trackers y sont autorisés, certains permettent même de profiter d’un petit effet de levier.

L’assurance vie :

On parle clairement d’investissement long-terme ici, et la marge de manœuvre au niveau de la gestion de son portefeuille est réduite si on opte pour l’assurance vie. Néanmoins, c’est un bon complément qui peut venir s’ajouter à des comptes de trading plus agressifs.

Fiscalité 2015 pour les gains du forex

Mais comme notre président a l’air de bien aimer les surprises, je pense qu’il ne faut pas prendre ces données pour argent comptant : ça a bien le temps de changer ! Ce qui me fait dire que la principale qualité du trader forex, c’est quand même l’adaptabilité

 

2 réflexions au sujet de « Fiscalité des gains du forex en 2014 »

  1. Est ce que la fiscalité change si on possede un compte forex a chypre ?

    1. latradeuz dit :

      Bonjour Lud,
      Les revenus perçus par les résidents français sur leurs comptes à l’étranger doivent être déclarés au fisc.
      Il faut commencer par remplir le formulaire 3976 disponible sur impots.gouv.fr, et les gains doivent ensuite être déclarés via l’imprimé 2047 lors de la déclaration des revenus.
      Bon courage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge