débuter le trading forex

3 questions à se poser avant de débuter le trading forex

Lorsque l’on découvre la richesse de l’univers du trading et les possibilités de gain qu’offre l’effet de levier, il est tentant de se lancer sur le marché sans stratégie et sans avoir défini ses objectifs au préalable. Pour débuter le trading forex dans les meilleures conditions, votre entrée sur le marché doit être préparée.

Être au clair avec ses motivations : pourquoi débuter le trading forex ?

Cette première question est simple, si simple que l’on pourrait être tenté de passer cette étape pour passer rapidement des ordres. C’est une erreur : ne vous lancez pas trop vite et surtout pas sans plan, sans stratégie, car vous allez le regretter. Débuter le trading forex sans avoir de stratégie revient à jouer à un jeu de hasard. Si vous prenez la peine d’étudier les techniques des traders professionnels, c’est un véritable art (et un excellent moyen pour gagner de l’argent).

Posez-vous la question, pourquoi souhaitez-vous démarrer le trading ? Pour gagner de l’argent, ça je m’en doute. Mais combien pouvez-vous espérer gagner raisonnablement ? À quelle fréquence souhaitez-vous retirer vos gains ? Quel est votre objectif : vivre du trading, arrondir vos fins de mois ? Nous ne sommes pas dans la simple énonciation d’un souhait, il faut rester réaliste suivant le capital dont vous disposez et votre expérience en trading forex. Une fois que vous aurez répondu à cette question, vous pourrez passer à l’étape suivant : l’élaboration d’une stratégie de trading gagnante et en accord avec vos objectifs.

Exemple :  alors que vous vous apprêtez à débuter le trading forex, vous souhaitez arrondir vos fins de mois en passant des ordres sur les CFDs, vous disposez d’un capital de 2 000 €. Vous n’avez pas encore d’expérience de trading en réel mais vous avez commencé à tester quelques stratégies sur un compte de démo et tout fonctionnait bien, vous avez même pu enregistrer quelques gains virtuels. Vous n’avez pas besoin de l’argent dédié au trading, vous décide de ne retirer de l’argent que lorsque votre capital aura doublé. Vous ne pouvez pas savoir quand cet objectif sera atteint, mais vous savez que la sécurité prime sur la performance pour vous. Vous choisirez donc un faible effet de levier et privilégierez les stratégies à moyen terme type swing trading.

Débuter le trading forex avec une stratégie définie et se tenir à ses objectifs

Pas de trading sans stratégie, c’est la règle. Tout comme on ne monte pas d’entreprise sans business plan, tout comme on ne sort pas de chez soi sans savoir pourquoi… Vous ne démarrez aucune action sans savoir où vous voulez aller alors pourquoi le trading ferait-il exception ?

Votre stratégie, c’est le type de trading que vous voulez mettre en place mais aussi la manière dont vous allez le faire. Par exemple, si vous démarrez le scalping, vous savez que vous devez rester devant votre écran pour être réactif et dédier un temps chaque jour pour suivre vos ordres. Vous devez ensuite choisir sur quels indicateurs vous vous baserez pour votre prise de décision.

Une stratégie n’est pas complète si elle ne comprend pas le signal de passage de l’ordre, la distance du stop loss les raisons qui poussent à clore le trade. Disons que votre stratégie pourrait être la suivante (je ne dis pas qu’elle est bonne pour un scalpeur, c’est juste pour illustrer).

Exemple : le trader se base uniquement sur les figures chartistes pour sa prise de décision (il les connaît donc sur le bout des doigts). Il vient de repérer une configuration en double top sur son graphique en m1. Sa stratégie lui dit de passer un ordre de vente dès que la ligne de cou est franchie. Le stop sera ensuite mis à x pips au-dessus de la ligne de cou. Le trade se fermera donc sur un stop ou sur une limite. La limite sera placée à une distance similaire à celle entre la ligne qui réunit les doubles tops et la ligne de cou. Ici nous avons bien le mode de trading, le point d’entrée sur le marché et les règles dictant la sortie (qu’il s’agisse d’un stop loss ou d’une limite).

Tout ça pour dire que la stratégie est personnelle et primordiale. Vous avez presque intérêt à l’écrire pour vous, comme un guide auquel vous référer lorsque vous êtes tenté de laisser vos émotions prendre le dessus sur la raison. Ce sera un peu votre bible personnelle.

Adaptez vos outils de prise de décision à votre stratégie

Si vous traitez les CFDs sur le court terme, l’analyse graphique est certainement le meilleur outil pour prendre vos décisions. Encore faut-il choisir correctement la durée sur laquelle vous affichez votre graphique… de même, les indicateurs techniques à privilégier ne seront pas les mêmes suivant votre stratégie. Vous devez donc prendre un temps avant de vous lancer pour voir quels sont les outils les plus adaptés dans votre cas.

Exemple : si vous travaillez à très long terme, il sera peut-être plus intéressant de vous baser avant tout sur l’analyse fondamentale, puis éventuellement de vous aider de graphiques sur de longues périodes (D1 sur 250 périodes par exemple). Dans ce cas, vous savez que vous n’avez pas forcément besoin de rester collé à votre écran pour suivre les graphiques. En revanche, vous aurez intérêt à suivre de près l’actualité économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge